Help

jakob-lorber.cc

Chapitre 8 La maison de Dieu, Boek 1

10. "Eve ! Regarde ta fille, que tu as répudiée, entourer l'arbre de ton désir ! Ne dédaigne pas le modeste don que je t'ai fait et jouis sans souci du fruit de ton amour. Non seulement tu ne mourras pas, mais tu te rassasieras en obtenant la connaissance de toute vie au-dessus de Dieu, ce Dieu que tu crains, alors qu'Il est plus faible que toi ! Et vois, la langue du serpent se divisa et devint plus pointue qu'une flèche ; il inclina sa tête vers la poitrine d'Eve, comme s'il voulait l'embrasser à la manière des enfants : mais il enfonça ses deux flèches empoisonnées dans le sein d'Eve et celle-ci découvrit sa propre forme dans le serpent.

Chapitre 8 Version mobile Mentions légales