Help

jakob-lorber.cc

Chapitre 5 La maison de Dieu, Boek 1

Alors, l'Amour vit toutes les splendeurs dont le nombre n'a pas de fin dans la Divinité ; et la Divinité vit que tout cela entrait en Elle par l'Amour ; et l'Amour vit Ses pensées dans la Divinité et y trouva un grand agrément. Alors l'Amour s'enflamma à nouveau, et les forces de la Divinité mugirent autour de Lui. Vois : les pensées de l'Amour étaient elles-mêmes amour, et elles étaient innombrables. – La maison de Dieu, Boek 1, Chapitre 5, Livre 5

Chapitre 5 Version mobile Mentions légales